samedi 1 avril 2017

✍️ Celle qui est au centre, la plus importante ~ 🔹🔹🔹

Rien ne remplacera le cœur à corps et pourtant.

Il fallait que tu saches, plus que jamais j’étais là pour et avec toi. Sans doute aurais-je disparu si je ne te savais là. Présence invisible, regard silencieux, qui disait si peu, mais pensait beaucoup.

La douleur du manque, le besoin de toi, je le ressens aussi fort que tu peux l’avoir.

Je ne sais plus quoi dire.

Il vient un moment où ce foutu temps nous dévore de l’intérieur. Tu attends toujours, un espoir au ventre, une chanson en tête qui ne te quitte pas, qui ne te lâche pas, qui revient en boucle sur le même thème qui rime en «taime».

Terrible la distance. Elle sépare les uns et éloigne les autres.

1

Nous tournons en rond dans notre petite vie, la routine nous bouffe. Peu importe le tempo, quand tu claques la porte, elle nous tombe dessus la perfide question, celle qui est au centre, la plus importante.

M’aimes-tu un peu ?
M’aimes-tu beaucoup
ou bien pas du tout ?

1

© Texte  Nathalie K
01 avril 2017 ~ 15: 56  

 1


lundi 20 février 2017

✍️ ~ Oui, et même plus encore... ~ 🔹🔹🔹

Cette colonie d’idiots est assez bête pour croire que j’écris pour accrocher quelques amours perdus. Pour avoir ce que je veux, jamais je n’ai eu besoin de subterfuges quelconques.

1

Il y a bien des années que j’ai besoin de te sentir tout près.

Alors, tel un musicien sur le sien, j’ai pianoté sur mon clavier. S’il m’arrive en filigrane de survoler mon quotidien, c’est pour laisser s’envoler mes brumeuses pensées, tu sais, celles qui font mal et m’empêchent d’avancer.

J’ai pu voir défiler toutes tes destinations, qui vont de Dublin, Panam, en passant par le Japon.

- Me garderas-tu quelques cartes postales ?

Juste une griffe suffira et elle me dira : « c’est moi, je suis là, je vais bien je pense à toi ».

Oh, je sais que ton « autre » t’encercle plus que de mesure. Elle ne saisit encore pas, que ses barbelés posés tels des pièges à rongeurs, ne sont que fétus de paille que l’on contourne toujours.

Je peux comprendre cela, j’aurais fait tout pareil, peut-être même pire.

Le lien qui nous unit possède de solides fondations. Nous les avons construites depuis longtemps déjà. Il faudrait un déluge pour détruire l’ensemble. Pour sceller un amour, le rendre indestructible, nul besoin d’une maison, d’un anneau, d’un enfant.

La force, le tissage emmêlé de nos pensées,
sont gravés dans le ciel,
les sillons de la terre,
le creux de la pierre,
tout au fond de nos cœurs,
pour une éternité et même plus encore.

Oui, et même plus encore…

1

© Texte  Nathalie K
20 février 2017 ~ 17 :20

1

mercredi 15 février 2017

✍️ ~ Mon amour pour toi ~ 🔹🔹🔹

Si un jour tu penses
que tout est fini,
qu’au fond d’un placard
et bien que je t’oublie,
dis-toi bien toujours,
que jamais au grand jamais
je ne te classerai.

Il semble silencieux
ou bien tout éteint,
tu ne le vois pas,
mais il est bien là,
tout proche de toi,
oh oui bien plus fort
que tu ne le crois.


2

J’ai vu ton regard,
triste à l’intérieur.
Je le connais bien,
j’ai souvent le même.

Pense à moi un peu,
juste pour nous deux,
pense à moi beaucoup,
pour tenir le coup.

Si tu les vois rire
ou bien se moquer,
passe ton chemin.

Si tu te souviens,
de tout ce qu’on s’est dit,
alors tu sauras
que par ce message
mon amour n’est pas
seulement de passage.

La vie se balance,
sur un fil nous sommes,
pour ne pas tomber,
il faut juste s’aimer…

1

© Texte et photo  Nathalie K
15 février 2017 ~ 21 : 37

1

vendredi 13 janvier 2017

🌺 🍀 💞 ✍️ Ici, le cœur parlait...

Entre ciel & nuit j’étais.

Ici, le cœur parlait,
écrivait, pensait.
Là, c’est sûr, il vivait.
Regard ou pas j’étais,
 Oui, toujours je serais...

1

© Texte et photo  Nathalie K
12 janvier 2017 

1

(c) Photo Nikon Nathalie K_12 janvier 2017_DSCN1030

mercredi 11 janvier 2017

🌸 🍀 ✍️ Moi, je t’aimais...

En ces temps troublés, je sentais bien que chacun se recroquevillait.

Faire semblant, trouver des expédients, partir, parler, écrire, penser en aparté. Certains laissent même croire à un silence de sainteté, puis, en souris, se glissent par tous les trous de serrure.

Quand la balance n’est plus en équilibre, tout tombe et disparaît.

Je ne sais à cette heure où tu pouvais bien être, mais il y a longtemps que je ne t’entends plus.

Sans doute penses-tu que brille près de moi un soleil ou un autre, qu’à ses pieds je me prosterne telle une belle idiote. C’est bien mal me connaître. Toi seul a la clé de la porte du cœur. Ne la prête à personne, garde là juste pour toi. J’aurais tant voulu qu’elle soit qu’entre tes mains, juste pour ton regard, pour les soirs de cafard.

J’ai dû me tromper. Ton amour n’était qu’un feu de paille qui t’a souvent fait rire, mais pas vraiment m’aimer.

“Ainsi va la vie, qui n’en finit pas, comme la roue de tourner.
Moi, je t’aimais…”

1

© Texte  Nathalie K
18 décembre 2016 ~ 19 : 10

© D’après une peinture de Delphin ENJOLRAS

 1

(c) Delphin Enjolras

Posté par petitroseau à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


vendredi 6 janvier 2017

🌺 🍀 📸 ✍️ Quelques vagues grises...

Tel un ciel de jour qui dépose ce matin quelques vagues grises entre le soleil & lui.


Étrange regard silencieux sur le village assoupi.

1

© Texte & Photo  Nathalie K
6 janvier 2017
1

 (c) Photo Nikon Nathalie K_6janvier 2017_DSCN1029

dimanche 1 janvier 2017

🌸 🍀 ✍️ 1er janvier 2017 ...

Où serons-nous ?
Que ferons-nous ?
Qui serons-nous ?
Je n’en sais rien et c’est très bien comme ça.

À trop vouloir penser, l’esprit se perd et tombe, pas forcément du bon côté.

L’année 2017 se pose, laissons-la s’installer, nous raconter l’histoire.

Souhaitons la libre et heureuse.

 1

© Texte  Nathalie K
1er janvier 2017~ 20 : 36

 1

le temps passe

 

samedi 24 décembre 2016

🌺 🍀 ❄️ ✍️ Le signe dans la brume...

De loin, je l’ai vue pavoiser, la belle branche de Noël. Tout de rouge vêtue, elle semblait flotter et dire :

Presse-toi donc, viens vite,
je suis le signe dans la brume,
la couleur dans le blanc du ciel,
la protection de l’au-delà…

 1

© Texte & Photo  Nathalie K
24 décembre 2016
1

© Photo Nathalie K_11decembre2016 DSCN0993

 

mardi 20 décembre 2016

🌺 🍀 📸 ✍️ Le soleil & la lune...

Le soleil voulait absolument ressembler à la lune.

Il avait oublié un détail d’importance, le jour ne peut ressembler à la nuit.

Même la brume épaisse a laissé se poser le sombre que sur les arbres effeuillés.

Qui sait, un jour peut-être ils se rencontreront…

1

© Texte & Photos  Nathalie K
20 décembre 2016 ~ Série “ brumes et ombres chinoises ”

1

© Photo Nathalie K_11decembre2016 DSCN0981

© Photo Nathalie K_11decembre2016 DSCN0980

dimanche 11 décembre 2016

🌺 🍀 ✍️ Plus fort que nous...

Non, la brume ne dure jamais très longtemps.
Temps flou,
un peu fou,
c’était sans compter la force de « mon » soleil plus fort que nous,
plus fort que toi, plus fort que tout.

1

© Texte & Photo  Nathalie K
11 décembre 2016 ~ Série “ brumes et ombres chinoises ”

1

© Photo Nathalie K_11decembre2016 DSCN0975