Tant pis pour moi,
tant pis pour toi,
moi je suis campagne,
toi tu es ville.

1

Comme le soleil ne croise la lune,
nous ne nous rencontrerons jamais.

Ce n’est pas ma faute,
ce n’est pas la tienne.

Seul un miracle,
creux de hasard,
des points marqués au fond du ciel feront bouger nos lignes d’amour.

J’ai décidé d’être heureuse.

Je ne veux plus être triste d’attente.
Juste garder ce qui est à ma portée, laisser partir mes illusions.

De la vraie vie, faire un bouquet.


Les espoirs sont des perles de rosée sur le fil du matin.
Le printemps de jour les fait fondre dans le décor, ils disparaissent avec le temps.

Mon cher amour,
soit heureux,
j’essayerais de l’être aussi ‘un peu’ ...

 1

© Texte    Nathalie K
13 avril 2019 ~ 11:37

1