Je ne voulais que toi, l’Étoile.

Et Toi,
tu allais et venais,
sans te préoccuper
de ce que j’éprouvais.

Tu tissais ta toile,
plus haut, plus loin,
mais, encore et toujours
sans moi…

J’écoutais chanter le vent,
l’Étoile.

J’écoutais crépiter la pluie,
l’Étoile.

Seul le silence qui tombait la nuit
m’enveloppait et remplissait mon cœur
de cette solitude qui finirait par me tuer.

Tuer à petit feu.

Toi, l’Étoile,
que tu sois de mer, de neige, de ciel,
tes branches touchent, regardent, respirent, des milliers,
ailleurs, plus haut, plus bas,
encore et toujours plus loin.

Mais, sans moi…

Car vois-tu cher amour,
ma seule Étoile c’est Toi.

(c) Nathalie K_3_Photomontage perso Novembre 2018


Pourquoi brilles-tu autant,
toujours plus haut,
encore plus beau.

Mais, sans moi…

1

© Texte & Photo montage   Nathalie K
19 novembre 2018 ~ 21 : 30

 1