Il y a quelques lunes, au petit matin, l’oiseau sombre glissait sur les courants de vent du jour.

Lui, était loin.
Pourtant, il semblait si proche.

Je le sentais heureux.

(c) Nathalie K_6 juin 2018_ 7h08
Lui, n’avait peur de rien, ne craignait personne, même pas la grisaille.

L’oiseau noir savait.

Le temps, les heures, les secondes passent.
Le jour se lève, le soleil se pose.

“Tôt ou tard, la nuit fait place à la lumière…”

1

© Texte & Photo  Nathalie K
 15 juin 2018 ~ 21 : 27

1