Le même « toi », tout ici ou bien là,
même sans moi, tu sais, ne m’effraie pas.

Quelquefois,

Je lis, j’observe, je vois,
tes non-dits et tes cris.

Quelquefois,


Cet appel, en rappel,
m’interpelle sur ton manque.


Quelquefois,

Un écho, contre écho,
glisse et pose une voix
sur ma voie.

Que fais-tu ?
Où es-tu ?
M’entends-tu ?

Quelquefois,

Je réponds,
Mais toi tu n’entends pas.

Quelquefois,

Je te montre,
Mais toi tu ne me vois pas.


Quelquefois,

Je me tais,
Et là tu ne comprends pas.

Quelquefois,

Cher amour,
tu oublies le « toujours ».

Quelquefois,

Le même « toi », tout ici ou bien là
Disparaît, abandonne, tourne le dos et s’en va.

Il ne me reste alors que le doux chant de moi
Qui répète en bis répétita
Quelquefois, quelquefois, quelquefois...


1© Texte Nathalie K

~ 5 février 2017 ~ 00 : 52
1

1