S’il m’arrive de croiser régulièrement des sujets de la gent féline, ils sont en général méfiants, voire plutôt fuyants. Celui-ci ne l’était pas du tout, plutôt du genre causant.

Alors que je passais d’un pas vif, je vis arriver à pattes abattues Mister Tigrou tigré.

- Olaaa, olaaa… halte là petite ! Je n’ai que trois pattes valides, regarde de plus près, je ne peux plus ce « patin » poser.

 © Nathalie K ~ 31 octobre 2016~IMAG0230

Ce n’est pas tous les jours que je suis ainsi interpellée. Je m’approchai fissa de l’énergumène qui, à tous les vents miaulait.

- Montre-moi ça Monsieur « Patte de Chat » ?
- Je te montre, mais je ne regarde pas.
- Tes patins roses sont noirs, où es-tu donc allé ?
- Ça, petite, je ne te le dirai pas, chacun sa vie privée.
- Très bien « Patte de chat », tu sens la feuille brûlée. De ton pas nonchalant, aurais-tu voulu jouer ?
- Jouer, jouer, tu es un fin limier, à cause de feuilles en flamme, mon patin a cramé.
- Je ne peux rien pour toi. Je vois d’ici ton maître, lui pourra te soigner.
- Pfff, je ne peux compter sur toi, il ne sert à rien de jouer la belle intéressée !

© Nathalie K~ 31 octobre 2016~IMAG0231

Et voilà comment « Patte de chat » m’a cloué le bec,
en s’en allant plus loin miauler.

À bien chat alors…

1

© Texte & Photos  Nathalie K
5 novembre 2016 ~ 15 : 20

1

 © Nathalie K~ 31 octobre 2016~IMAG0232