samedi 27 août 2016

~ Il est tellement grand l’espace ~

Je viens de voir passer en filigrane ces quelques mots qui ne me quittent plus, qui ne me quittent pas.

« créer l’espace pour »…

Pour qui,
pour quoi,
pour toi,
pour moi,

sans eux.

Je t’aime sans trop savoir comment,
sans trop savoir pourquoi,
ce n’est pas plus compliqué que ça.

Quoique…

Et puis,
« créer l’espace pour » qui ?
Oh si,
oh oui je sais ça oui.

Il y a des jours, il y a des nuits,
il est tellement grand l’espace,
même en huis-clos il hurle,
il mord, il griffe.
 
Oui, juste là,
en corps à cœur “amor”.

Tu ne l’entends pas ?
Tu ne le sens pas ?
Pourtant, « l’espace » est toujours là,
Et il se fout de moi.

Oui, il se fout de moi.

Comme eux, comme toi…
 

 1

© Texte   Nathalie K

26 août 2016 ~ 23 : 48

1

2


mardi 16 août 2016

~ Rassure-moi un peu ~

A courir après la gloire, tu en oublies  l’essentiel.

Le plaisir que procure « d’être »,
ce « comme avant » que j’aime.
 
Je sais ce que tu penses.

Quelle est donc cette folie de vouloir être ailleurs.
Changer d’azur, de corps, de peau et d’eau en Ô, de bas en haut.

Il y a des manques qui ne guérissent pas,
des toi et moi qui font penser qu’à ça.

Obsédée diront les uns,
givrée diront les autres,
cinglée pour aller droit de l’un à l’autre.

Sans doute, je m’interroge,
toujours, je doute.

Il fait gris aujourd’hui dans le ciel de ma vie.

Rassure-moi un peu,
écoute-moi un peu,
mais surtout,
ne m’oublie pas,
jamais…
 

 1

© Texte   Nathalie K

16 août 2016

1

1

Posté par petitroseau à 23:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,